Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 20:10

 

 

 

Vous auci partajer lamoure de la lange fansaise !

 

 

à vendre beuvry humour

 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 20:05

 

 

Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est très difficile d'attester de leur authenticité.


Gustave Flaubert

 

 

 

chenille-lisant

Partager cet article
Repost0
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 19:51

 

A peine nommée, elle a déjà reçu des courriers.

En voici un vu sur Facebook

 

 

     
 

Madame le Ministre,

 

Une majorité de parents d’élèves, d’enseignants, de pédiatres, de psychologues, d’élus, s’oppose toujours à la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, et notamment au retour à la semaine de 5 jours (4,5) de scolarisation.

 

Cette réforme prétend alléger les rythmes scolaires. Or, et vous ne l’ignorez pas, c’est exactement au contraire qu’elle aboutit. Prétendre alléger les rythmes scolaires en supprimant le repos du mercredi matin est une absurdité, un non-sens, un mensonge éhonté, une supercherie.

 

Levés tôt le mercredi, aussi, privés de ce salutaire moment de récupération du milieu de semaine, les enfants n’auront plus l’énergie de pratiquer de vraies activités périscolaire, les activités périscolaire de leur choix (danse, sport, arts plastiques, musique).

 

Dans les municipalités où la réforme est déjà effective, celle-ci se solde par un échec.

Faute de moyens, les activités périscolaires s’y traduisent le plus souvent par d’interminables séances de coloriage, des garderies confiées à des personnels de fortune totalement incompétents, créant potentiellement des situations dangereuses pour nos enfants.

Le terme même d’activités « périscolaires » est usurpé par la réforme, puisqu’au travers de celle-ci, le système scolaire, précisément, s’approprie ces activités, mettant au passage bon nombre d’associations de musique, d’arts plastiques, de sport, dans des difficultés qui les mèneront pour certaines à la cessation d’activité.

 

Y aura-t-il dans les écoles des profs de tennis l’année prochaine ?

Des profs d’escrime ? Des profs de danse ? De piano ? De guitare ? De violon ? De mandole ?...

Bien sûr que non. En revanche, le temps et l’énergie nécessaires à la pratique de ces activités seront engloutis par l’école pour la pratique d’activités non choisies.

C’est une atteinte caractérisée aux libertés individuelles.

 

Des milliers de parents, d’enseignants, d’animateurs périscolaires, de psychologues, de sociologues, d'élus, se tuent à vous le répéter, comme ils le répétaient hier à votre prédécesseur : Cette réforme est nuisible.

Nuisible pour les enfants.

Nuisible pour les parents.

Nuisible pour les enseignants.

Nuisible pour les communes.

 

Plus rien aujourd’hui n’excuse votre acharnement, votre obstination, votre entêtement à vouloir appliquer coûte que coûte une réforme aussi unanimement rejetée.

 

Comme vous avez pu vous en rendre compte au travers de vos scores catastrophiques aux élections municipales et européennes, il y a un certain nombre de choses que les Français, qu’ils soient de gauche ou de droite, ne pardonnent pas.

La réforme des rythmes scolaires, et son passage en force, en font partie.

 

Aussi, par la présente, nous vous demandons encore une fois de renoncer à l’application de la réforme des rythmes scolaires, et d’abroger purement et simplement les décrets y afférents.

Dans l’attente de cette abrogation, nous vous demandons en outre de renoncer à toute poursuite, à toute intimidation, à toutes représailles à l’encontre des directeurs d’écoles, enseignants et maires qui refuseront de mettre en place la réforme à la rentrée 2014.

Nous, parents d’élèves, sommes à leurs côtés.

 

Veuillez agréer, Madame le Ministre, nos sincères salutations.

 

Collectif contre la réforme des rythmes scolaires

www.rythmes-colere.fr

 
     

 

macaron-boycott-3-septembre.jpg

Partager cet article
Repost0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 16:36

 

L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans !

Si, c’était écrit sur internet !!!

« Partage ça sur ton mur ! » pouvait-on lire au mois d’octobre 2013 …

avec parfois « il faut se préparer, le mois prochain on va se les geler ! ».

Et très sérieusement : « Selon l'Allemand Dominik Jung et l'Américain Joe Bastardi l'hiver 2013-2014 sera même le plus froid que l'Europe ait connu en 100 ans ! »

 fesse-bouc-2

 

Deux météorologues diagnostiquaient un hiver glacial par l'arrivée de masses d'air arctique au-dessus de l'Europe conjuguée à une baisse de l'activité solaire. Cliquez ici

 

 

Un petit air de déjà vu, non ? 

 

L’été 2013 devait être pourri… c’était aussi écrit sur « les murs »...

Encore un buzz qui fera pschiiit ?

 

 

On va peut-être voir les températures baisser les prochaines semaines...... ou pas !..... ou un printemps pourri, mais pour les mois de novembre, décembre, janvier et février .... c'était une annonce absurde, non ?

 

 

 

On va peut-être aller voir le temps qu'il fait ailleurs....


sisyphe-boule-de-neige.jpg

 


Partager cet article
Repost0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 19:30

 

 

Une nouvelle preuve pour les caïnophobes qu’internet est le moyen de communication efficace et incontournable : cette lettre trouvée sur Facebook  est partagée sur « les murs », « twittée » et relayée par de nombreux blogs.

 

Ce serait absurde de se priver de la lire.....


 

Lettre de Zaz Malaussène


 

Cher Monsieur Peillon,

 

L’illettrisme ? C’est ma faute. Ma méthode de lecture était sans doute trop globale. J’assume

Le décrochage scolaire ? C’est ma faute. Je ne suis pas capable d’intéresser mes élèves et rendre l’école attrayante. J’assume.

La délinquance juvénile ? C’est ma faute. Je n’insiste pas suffisamment sur l’Instruction civique et morale. J’assume.

L’obésité ? C’est ma faute. A cause du biscuit à la récré. J’assume.

Les caries ? C’est ma faute. Je devrais fournir le matériel nécessaire à mes élèves afin qu’ils puissent se brosser les dents sur le temps de classe. J’assume.

Théo a 12 ans et porte encore des baskets à scratch ? C’est ma faute. J’aurais dû lui apprendre à faire ses lacets. J’assume.

Arthur s’est fait renverser par une voiture ? C’est ma faute. Je ne lui ai pas fait passer son permis piéton. J’assume.

Zoé ne connait ni ses tables de multiplication, ni sa poésie, ni Jules César, ni Vercingétorix, ni les départements français, ni…. Encore ma faute. J’aurais dû lui faire apprendre ses leçons pendant qu’elle se brossait les dents d’une main et nouait ses lacets de l’autre, avant de traverser la rue en courant pour éliminer les calories du biscuit que je l’avais forcée à ingurgiter à 10 heures !

Bref, j’assume tout.

Même la crise économique. Il faut bien avouer que l’Etat me paie grassement pour finir mes journées à 16 h 30 et passer le plus clair de mon temps en vacances…

 

Et j’allais oublier la sécurité de l’emploi…

Alors vous avez raison, Monsieur le Ministre. Il est grand temps de réformer tout ça. Le changement, c’est maintenant !

Vous avez enfin dévoilé votre plan pour une grande Refondation de l’École. Grandiose ! Magnifique ! Courageux ! Audacieux !

Mes collègues et moi-même sommes enfin investis d’une véritable mission d’intérêt général : supporter et soulager tous les maux de notre société. Alors, méprisez-nous, insultez-nous, frappez-nous, instrumentalisez les familles au nom du bien être et de l’avenir de leurs enfants…

C’est tout ce que nous méritons ! En plus, une fédération de parents d’élèves se gausse et certains de nos syndicats applaudissent. Franchement, vous auriez tort de vous en priver.

Toutefois, bien qu’irresponsable, paresseuse, incompétente et quelque peu limitée intellectuellement comparée aux cols blancs de la rue de Grenelle, j’ose vous dire, Monsieur le Ministre, que votre projet est une hérésie voire même une involution.

 

Bon nombre d’enseignants ne veulent pas de votre semaine de 4 jours et demi. Quel salarié accepterait de travailler plus pour gagner moins ? Le précédent gouvernement en a rêvé, vous l’avez fait !

 

Vous brandissez l’étendard des rythmes de l’enfant. Il est en effet d’une logique implacable qu’ils seront moins fatigués en travaillant une demi-journée supplémentaire. (…)

 

La journée d’école écourtée, bonne idée ! Expliquez à nos concitoyens que leurs impôts vont financer l’accueil périscolaire (par ailleurs totalement inégalitaire sur le territoire) et que leurs frais de garde vont augmenter. Je suis sûre qu’ils apprécieront! Les maires qui doivent supporter le coût de votre réforme aussi !

 

Savez-vous que le mercredi est une journée de coupure nécessaire à la santé mentale des enseignants qui gèrent une trentaine d’enfants chaque jour ?! Ignorez-vous que nous consacrons déjà la majeure partie de notre mercredi à l’école (formation, corrections, préparations…) ? Savez-vous que beaucoup de parents apprécient de travailler à 80 % pour passer le mercredi avec leurs enfants ? Ah oui ! Suis-je bête ! C’est vrai qu’ils sont mieux à l’école que chez eux …

 

Pensez-vous sérieusement qu’en supprimant les devoirs vous lutterez contre les inégalités sociales ? Venez dans nos classes et montrez-nous comment faire apprendre une leçon à 30 élèves en même temps ! Les parents investis continueront le suivi de leur enfant à la maison. Pour les autres, vous cautionnez leur manque d’intérêt pour l’école et les encouragez à se déresponsabiliser encore un peu plus. Les enseignants ne sont pas omnipotents et ne pourront jamais se substituer aux familles ! Leur faire croire le contraire est un mensonge éhonté et dangereux ! Dans notre métier, le temps consacré à l’éducation tend déjà à prendre le pas sur celui consacré à l’instruction (tant pis pour l’orthographe, Vercingétorix et Jules César !). Il est donc grand temps de redéfinir les missions de chacun !

 

Après les MDPH, les PPRE, les PPMS, les DUERP nouvelle révolution : vous tentez de nous enfumer avec les PET ! Jamais un sigle n’aura aussi bien porté son nom !

 

Et les enfants dans tout ça ? On continue de les asphyxier sous le poids de programmes surchargés et inadaptés. A quand un vrai retour aux fondamentaux ? On continue de les accabler sous le poids d’évaluations toujours plus normatives et dévorantes. Quand va-t-on leur rendre le temps d’apprendre ? On continue le bricolage avec les élèves en difficulté. Quid des RASED dans votre réforme. A quand une véritable égalité sur le territoire des prises en charge en orthophonie, psychomotricité, psychothérapie…. ? (Jusqu’à un an d’attente dans le Cher !) On continue d’intégrer les enfants handicapés dans des classes surchargées avec, dans le meilleur des cas, la présence d’AVS sous-payés, plein de bonne volonté mais pas formés ! La négligence confine parfois à la maltraitance ! Et les collégiens qui décrochent ? On continue de briser des talents sous prétexte qu’on a raté sa vie si on ne finit pas col blanc ? Pas de manuels, pas de pâtissiers, pas de boulangers, pas de plombiers… Au nom de l’égalité, tous bacheliers ! Et tant pis pour ceux qui craquent avant : ils ne pourront plus être orientés à temps !

Je pourrais continuer ainsi bien longtemps.

Vous l’aurez compris, Monsieur le Ministre, il va falloir réviser votre copie !

Les enseignants ne sont pas hostiles à toute réforme. Au contraire, nous voulons redresser notre école.

 

La refondation doit se faire avec nous. Nous sommes les premiers acteurs du système éducatif. Qui peut prétendre mieux le connaître que nous ? Nous débordons d’idées, de suggestions alors écoutez-nous !

Je n’appartiens plus à aucun syndicat, je ne suis membre d’aucun parti politique, mes propos ne feront sans doute pas l’unanimité, c’est pourquoi je vous invite à consulter les blogs sur le sujet. Vous constaterez alors qu’il y a au moins deux points sur lesquels nous sommes tous d’accord : votre projet en l’état actuel des choses est inacceptable (aussi bien pour les élèves que leurs enseignants) et nous ne nous laisserons pas déplumer !

 

J’appelle maintenant les deux premiers syndicats enseignants de France à ne plus rester sourds aux glouglous de leur base.

J’appelle tous les enseignants dépités, découragés, résignés à rester en colère.

J’appelle tous les parents qui veulent pour leurs enfants une école publique, républicaine et laïque digne de ce nom à nous rejoindre.

J’appelle tous les maires de France qui refusent d’assumer le poids de cette réforme à faire entendre leur voix.

 

J’appelle tous ceux qui se considèrent comme les dindons de cette farce à la mobilisation !

 

Soyons la nouvelle grippe aviaire de cet hiver !

 

 

Zaz Malaussène du 18

NB : Mes propos n’engagent que moi et en aucun cas la responsabilité d’autres.

 

 

 

 

Source : https://www.facebook.com/groups/609556085733767/permalink/647684841920891/

 

 

Partager cet article
Repost0