Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

 

non à la réforme des rythmes scolaires à Beuvry

 

facture d’eau à Beuvry

 

piscine beuvry

 

beuvry 62660 opposition se réveille

secret story beuvry.jpg

 

 

30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 09:51

 

L'histoire de ce dimanche commence chez le psy...

 

- Docteur, j’ai un problème. Tous les soirs, quand je suis au lit, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un caché dessous.
Alors, je me relève pour regarder sous le lit, et, bien sûr, il n’y a personne.
Je me recouche, mais au bout d’un moment, je me dis que je n’ai peut-être pas bien regardé.
Alors je me relève pour vérifier de nouveau, sans résultat bien entendu.
Bref, j’ai beau me dire que c’est idiot, je ressens toujours le besoin de m’assurer que personne n’est caché sous le lit.
Docteur, tout ça me pourrit la vie, pouvez-vous faire quelque chose ?

 

– Hum… Je vois… obsessionnel compulsif…
Comptez quatre ans d’entretiens de psychothérapie, à raison de trois séances par semaine, et je vous guéris de votre obsession.

 

– Euh… Combien ça va me coûter, Docteur ?

 

– 60 euros par séance. Donc, 180 euros par mois, 2160 euros par an et donc 8700 euros au final

 

– Euh… je crois que je vais réfléchir…

 

Six mois plus tard, le psychiatre rencontre le type dans la rue, par hasard :

– Alors ? Pourquoi n’êtes-vous jamais revenu me voir ?

 

– 8700 euros ? Mon livreur de pizza m’a résolu mon problème, pour seulement 30 euros !

 

– Votre livreur de pizza ? Vraiment ? Et comment a-t-il fait ?

 

– Il m’a conseillé de scier les pieds de mon lit !


 http://www.pizza-pizzdelice.com/i/livreur-domicile.gif

Repost 0
Published by Sisyphe - dans Histoires de Fous
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 20:31

 

Les défenseurs acharnés de la réforme des rythmes scolaires, répètent l’argumentaire appris par cœur comme une récitation de Maurice Careme ou Robert Desnos :
« la France était le seul pays d’Europe à avoir une organisation de l’école avec de journées continues sur 4 jours par semaine et il était temps de s’harmoniser avec les autres pays européens pour le bien et la réussite des enfants »…

 

 

Pinocchio va à l'ecole rythmes

 

 

En réalité, les rythmes scolaires en Europe ne sont pas du tout en faveur de la réforme Peillon-Hamon !

Si on laisse tomber les magazines people où on nous montre les frasques de François et les autres, pour lire les études internationales, telles les études PISA (cliquez pour télécharger), on constate facilement que de nombreux pays qui ont un système à 4 jours et demi ont des résultats inférieurs à ceux de la France avant la réforme !

 

C’est le cas par exemple pour l’Italie, l’Espagne, le Portugal, et surtout la Belgique francophone (donc le pays qui a le plus de points communs avec la France !).

 

En clair, contrairement à la publicité qui est faite par les soutiens officiels ou non-officiel du gouvernement (médias, élus locaux prétendument d’opposition, représentants des parents d’élèves à la botte du parti,…) le passage de 4 jours à 4 jours et demi ne favoriseront pas les résultats scolaires des écoliers français !


Pinocchio marche école

 

Et ceux qui délibérément choisissent le soutien au parti plutôt que l’avenir de vos enfants, reviennent à la charge :

« Mais ça marche en Allemagne ! »

 

Encore un argument d’une absurdité déconcertante !

 

En l’Allemagne, le système scolaire était depuis de longtemps sur un modèle « cours le matin et activités l’après-midi ».

C’est l’exemple choisi, sans aucune réflexion sur les différences de sociétés et sans aucune concertation avec les professeurs et encore moins avec les parents, par le gouvernement français pour imposer cette réforme.

 

La France est totalement à contre-courant, puisque au moment même où le gouvernement ordonne début 2013 de se plier à ces nouveaux rythmes, en Allemagne, on revient sur ce modèle pour favoriser des cours sur la journée entière.

 

 

Pourquoi l’Allemagne ne veut plus de ses rythmes scolaires ? 

 

D’abord, le modèle « cours le matin/activités l’après-midi » favorise les inégalités (cliquez là) !

Les enfants des villes « riches » ou des quartiers « riches », avec infrastructures, personnels et matériels disponibles, où avec des parents qui peuvent payer, ont accès à des activités épanouissantes contrairement aux autres…

Ça on l’avait pourtant signalé aussi en France !

 

Ensuite, on a constaté que le modèle « cours le matin/activités l’après-midi » défavorisait le travail des femmes (cliquez donc aussi ici), et des parents en général.

Ho, ba ça alors, on avait aussi essayé d’expliquer ça aux soutiens inconditionnels du gouvernement et à aux « soutiens de fait » qui ont refusé de se « mêler de tout ça » sous prétexte que « C'est fait, c'est fait, on ne peut plus rien dire, et puis de toute façon la mairesse elle fait ce qu'elle veut alors... »


C’est pourtant évident, pour pouvoir s’occuper de leurs enfants l’après-midi, de nombreuses mamans ne travaillent pas ou doivent se contenter d’un travail à temps partiel…

 

 

Bref, après des essais totalement concluant où les écoliers allemands qui suivaient un système « journée entière » avaient de meilleurs résultats que les écoliers qui suivaient un système « cours le matin / activités l’après-midi », le gouvernement allemand veut généraliser ce modèle…

 

pinocchio-cligne-des-yeux.gif

 

Et là.... les bons élèves du parti finissent leur récitation :
« Oui mais en Finlande ça marche ! »


Taratata !

Tu y es allé toi en Finlande ?

Tu sais comment fonctionne la société, quelles sont les contraintes géographiques et climatiques, comment ça marche dans les écoles ?

 

« Heu, non mais c’est les études qui disent… »

Quelles études ?

Celles que tu n’as pas lues et que l’on t’a dit de citer pour soutenir le gouvernement ?

Tiens, tu veux vraiment lire une étude sérieuse ? Clique là.

 

 

En Finlande, les experts de l’éducation s’accordent pour dire que les particularités de ce pays vaste et peu peuplé, où chacun doit trouver sa voie face à un environnement souvent hostile, aboutissent à des valeurs culturelles trop différentes des françaises pour pouvoir avoir un système éducatif identique.

 

Et c’est pas fini : la population y est très homogène et partage donc la même culture avec un très faible taux d’immigration.

 

Et c’est pas fini : la valorisation sociale des enseignants du fait qu’ils soient de véritables experts formés et reconnus comme tels, joue également son rôle.

 

Et c’est pas fini : la simplicité de la langue d’un point de vue orthographique, le faible nombre d’élèves dans les classes, la présence d’infrastructures aménagées, l’absence de redoublement sont autant de différences qui expliquent la réussite scolaire finlandaise.

 

Leurs rythmes scolaires n’auraient donc pratiquement pas d’influence sur cette réussite !

 

http://www.gifsanimes.fr/disney-gifs/disney-gifs/pinocchio/pinocchio-gifs-animes-9852716.jpg

 

Ce serait donc totalement absurde de comparer l’incomparable et on constate en observant les systèmes scolaires européens, que rien ne justifie la réforme des rythmes scolaires en France… ou du moins, certainement pas « le bien et la réussite des enfants français » !


Repost 0
Published by Sisyphe - dans Pipeau politique
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 19:41

 

Sivens, dans le Tarn, vous en avez forcément entendu parler entre un feuilleton et un match de foot ???
C’est un projet absurde de destruction d’une zone naturelle qui a fait une victime de 21 ans parmi les opposants.

 

 

Aujourd’hui, l’Europe a ouvert une brèche dans ce projet de barrage
(« retenue d'eau » pour les puristes ou ceux qui usent de ce terme pour minimiser l'impact sur les esprits).

La Commission européenne reproche à la France de ne pas avoir respecté la législation européenne dans le projet du barrage et va ouvrir une procédure d’infraction.

 

Il faut dire que la contestation ne date pas d’hier ni même de quelques semaines contrairement à ce que certains médias voudraient nous faire croire (par obligation d'en parler suite à la monter en force des opposants).

Depuis 2011, l'ex-députée européenne Catherine Grèze a alerté à cinq reprises la Commission européenne avec de nombreux arguments : dégâts environnementaux, coût exorbitant, conflits d'intérêts, enquête publique tronquée...

 

Elle a enfin été entendue !

La Commission a fini par s'autosaisir et par demander à Paris, en novembre 2013, des explications sur ce chantier qui repose intégralement sur de l'argent public. La réponse de huit pages fournie par le gouvernement le 7 mars 2014 n'a pas été rendue publique !!!

 

Aujourd’hui on a appris que l’exécutif européen va adresser une lettre de mise en demeure à Paris pour « violation présumée de la directive sur l’eau dans la réalisation du projet ».

 

Une telle procédure d’infraction aura un impact immédiat : le blocage de tout financement européen auquel le projet de barrage aura du mal à survivre. L’Europe doit supporter près du quart de l’investissement (2 millions d’euros sur 8,4 millions).

 

De fait, ce projet ne peut être envisagé que pour de « solides raisons d'intérêt général ». Du point de vue de la législation européenne, ça ne sera pas commode de justifier une retenue d'eau destinée surtout à desservir quelques dizaines d'agriculteurs. Autant dire que ce serait totalement absurde de continuer à détruire des zones naturelles pour imposer une retenue d’eau à cet endroit.

 

Rien n’est fait, et on peut penser que compte tenu la détermination des politiques Français d'imposer cette destruction d'un espace naturel préservé, l'Etat Français va peut-être affronter l'Europe...

En même temps, ça arrangerait le gouvernement pour sortir de l'impasse et il pourrait alors dire que « c'est Bruxelles qui a arrêté le projet » et sortir « la tête haute » face aux producteurs de maïs mécontents et contribuables qui, eux, paieront quand même les travaux engagés, sans parler de la tentative de répérations des dégâts.

 

barrage de sivens destruction de znieff

Repost 0
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 19:59

 

Se prendre un râteau, rouler une pelle, faire une bonne pioche, se faire emmancher ...

La langue française est-elle victime de la conspiration des jardiniers ?

 

 http://jaimejedeteste.hautetfort.com/media/02/02/458368392.gif

Repost 0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 20:05

 

 

Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est très difficile d'attester de leur authenticité.


Gustave Flaubert

 

 

 

chenille-lisant

Repost 0
Published by Sisyphe - dans Réseaux sociaux
commenter cet article