Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

 

non à la réforme des rythmes scolaires à Beuvry

 

facture d’eau à Beuvry

 

piscine beuvry

 

beuvry 62660 opposition se réveille

secret story beuvry.jpg

 

 

10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 20:12

 

Non seulement la réforme sur les rythmes scolaires est inefficace comme l’ont constaté les familles (dès la mi-octobre 2013) dans les communes qui l’ont imposé dès septembre 2013, mais en plus, c’est une réforme inégalitaire !!!
....un comble pour un gouvernement qui se dit pour l’égalité de tous les Français !

 

D’abord, entre quelques rares communes riches qui ont les moyens proposer des activités attractives avec des personnels formés, avec des locaux adaptés et du matériel à profusion,... et la masse des communes beaucoup moins riches, voire carrément sans un rond, qui ne mettront dans le meilleur des cas qu'une simple garderie dans une salle quelconque.

La réforme des rythmes scolaires renforce donc incontestablement les inégalités entre les communes.

 

Pour de nombreux élèves vivant dans des communes déjà écrasées par de nombreuses charges, « l'amélioration des rythmes biologiques » va donc se traduire en fait par des interclasses à rallonge, encadrées a minima, sans moyens ni locaux suffisants, par des personnels précaires.

 

Ensuite, elle est inégalitaire sur le plan social.

L’État amène les municipalités à organiser une sorte de « marché du périscolaire » en lançant des appels d’offre aux associations pour proposer des activités. Pire, il semblerait que ce sont parfois des entreprises privées qui proposent des ateliers (comme des cours de langue dans certaines villes).

 

De plus, cette réforme absurde renforce la précarité des personnels dans le périscolaire : elle nécessite de faire venir travailler des animateurs pour assurer des créneaux de 45 minutes par jour 4 jours par semaine ! Avec parfois interdiction de prendre un autre emploi en complément....

 

Enfin, comme la réforme n’est pas applicable aux écoles privées :
on aura d’un côté des élèves fatigués par un décret imposé à ceux qui n’ont pas les moyens de payer une école privée ;
et de l'autre, des élèves avec un rythme peut-être perfectible, mais dont on a la preuve qu'il est moins usant car parents ont assez de revenus pour les préserver d’une réforme en les plaçant dans une école privée.

 

Le fossé entre Français se creuse d’avantage !!!

 

http://www.cnt-f.org/59-62/wp-content/uploads/selection.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Sisyphe - dans Pipeau politique
commenter cet article

commentaires

Gilet Jaune 10/10/2014 22:01


 


L’Association des petites villes de France (APVF), que préside Olivier Dussopt, député de l’Ardèche et maire d’Annonay, a saisi la ministre de l’Éducation nationale pour lui faire part de la vive
inquiétude de ses élus à propos de la non-pérennisation du fonds d'amorçage pour les rythmes scolaires à partir de la rentrée scolaire 2015-2016.


En effet, l’APVF a appris, à la lecture de l’article 55 du projet de loi de finances (PLF) pour 2015, que le fonds d’amorçage ne sera pas maintenu pour toutes les communes à partir de la rentrée
2015 et que seule sa composante majorée destinée aux communes éligibles à la DSU (dotation de solidarité urbaine) cible ou la DSR (dotation de solidarité rurale) cible sera prorogée.


Cette disposition, prise en l’absence de toute concertation avec les associations d’élus, est particulièrement inquiétante dans un contexte où les collectivités locales voient leurs dotations
diminuer de 11 milliards d’euros pour les trois prochaines années.


Elle contribue également à une forte instabilité des règles financières, rendant très difficile l’élaboration des budgets locaux à venir, et risque de mettre en péril la réforme des rythmes
scolaires dans de nombreuses communes, aggravant ainsi les inégalités sur l’ensemble du territoire.


C’est pourquoi l’APVF réitère sa demande à la ministre de l’Éducation nationale de pérenniser le fonds d'amorçage pour l’ensemble les communes et insiste sur l’importance d’apporter une réponse
urgente à tous les élus locaux qui préparent aujourd’hui la prochaine rentrée scolaire.


 


(Source : Association des Petites Ville de France)


 

SOS Vérité 15/09/2014 17:49


Vous faites bien de souligner que cette réforme est inégalitaire et contraire aux vrais valeurs que devraient défendre la gauche . Mais on se demande si ce mot a encore du sens . Vos articles sur
la réforme des rythmes scolaires nous changent des vrais absurdité que l'on peut lire ailleurs .

Pugwash 15/09/2014 10:59


Et que croyez-vous donc ?


 


Que penser d’un gouvernement dont les ministres envisageraient dans un premier temps de faire retirer partout la devise de la République ?


 


Et oui, l’égalité gêne de plus en plus…


 


Remplacer par Solidarité serait plus judicieux.


 


MAIS :


 


Solidarité des nanti(e)s avec celles et ceux qui sont dans la….


Enfin, le besoin, quoi… Restons propres ! Mais solidarité responsable, écologique et économique ! Ce
qui signifie en réalité qu’elle sera « contrôlée », c'est-à-dire pas trop, juste ce qu’il faut pour les affiches de campagne, les tracts publicitaires… Bientôt, lors des meetings,
des cérémonies de vœux, etc, on aura la possibilité d’aligner au premier rang des SDF, des RMIstes, des handicapés (après 2017), pour que les photographes puissent apporter la preuve de la
condescendance familiale et surtout pour servir de justificatif pour déduction fiscale lors du montage de la prochaine déclaration fiscale…


 


Solidarité qui permet de dire que la caste des nanti(e)s est reconnue, admise, et acceptée.
Et donc, que celle des pauvres l’est aussi. En opposition !


 


Solidarité qui permet avant tout de régulariser les papiers des exfiltrés fiscaux en
déclarant que c’est de la bonne finance.


 


Solidarité qui permet d’augmenter les prélèvements libératoires sur les ménages qui
supportent déjà l’essentiel de la gabegie. Normal, le ministre  avait promis que (seulement) les impôts n’augmenteraient pas (trop en fait).


 


Solidarité qui permet d’exonérer les nantis qui s’engageraient à … Et qui pourraient
toucher ainsi des subventions et des aides pour …  Surtout pour oublier aussi très vite les promesses et faire s’évader discrètement mais sûrement les financements publics vers des comptes
ouverts dans des paradis fiscaux…


Comptes ouverts avant (et pendant) mais toujours existants, même si cachés…


Comptes niés la main sur le cœur, les yeux dans les yeux, les dents bien rentrées…


 


 


Solidarité qui permet de changer les idées et idéaux dans les têtes des écoliers en leur
inculquant cette « bonne valeur » si arrangeante, si commode, si prévoyante, si cumulante…

MARTIN 12/09/2014 21:28


Les écoles privées ont reçu beaucoup plus demandes d'inscription pour cette rentrée ce n'est pas par hasard ! Dans les villes qui ont fayoté pour l'appliquer en 2013, les enfnats de moins de 8
ans ont terminé l'année scolaire complétment épuisés. Pour la rentrée 2015 les écoles privées vont devoir refuser des centaines de milliers d'inscription. Merci qui ?

Sisyphe 13/09/2014 10:27



A moins d'un changement... un vrai ! C'est à dire une abrogation du décret comme le demandes les 95% de parents d'élèves du public...



Pugwash 11/09/2014 00:46


Comment voulez-vous qu’un privilégié comprenne quoi que ce soit aux problèmes de celles et ceux qu’il ne côtoie surtout pas ?


 


Ne mélangeons pas les … avec les … !


 


Pour mieux comprendre : prenons l’exemple de Beuvry. Comment voulez-vous qu’une personne NORMALE et nantie qui perçoit un cumul de rentes
comprenne quoi que ce soit aux difficultés qu’on les gens ORDINAIRES les trente derniers jours de chaque mois ?


 


 


On se croirait revenu au temps de la monarchie absolue de droit divin : « Comment ça, ils réclament du pain ? Mais ils n’ont
qu’à manger de la brioche ! »