Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

 

non à la réforme des rythmes scolaires à Beuvry

 

facture d’eau à Beuvry

 

piscine beuvry

 

beuvry 62660 opposition se réveille

secret story beuvry.jpg

 

 

12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 07:26

 

 

Pour répondre à un commentaire :

Depuis toujours les parents se heurtent au problème des programmes scolaires.

On les entend souvent dire :

« de mon temps, tout était mieux ».

Et puis « L’enseignement était plus sérieux, les élèves étaient bons en orthographe, on plaçait des S quand il le fallait ! Et tous savaient résoudre les nombreux problèmes de robinets qui fuient, quel que soit le fournisseur d’eau. »

 

Mail l’enseignement a évolué….

 

Afin de comprendre l’évolution de l’enseignement, je vous propose des exemples très concrets sur l’art et la manière de présenter un problème de mathématiques.


 

ENSEIGNEMENT AVANT 1960 :

Un paysan vend un sac de pommes de terre pour 100 francs. Ses frais de production s’élèvent aux 4/5 du prix de vente. Quel est son bénéfice ?

 

ENSEIGNEMENT TRADITIONNEL EN 1968 :

Un paysan vend un sac de pommes de terre pour 100 francs. Ses frais de production s’élèvent aux 4/5 du prix de vente, c’est à dire 80 francs. Quel est son bénéfice ?

 

ENSEIGNEMENT MODERNE VERS 1974 :

Un paysan échange un ensemble P de pommes de terre contre un ensemble M de pièces de monnaie. Le cardinal de l’ensemble M est égal a 100 et chaque élément PFM vaut 1 franc. Dessine 100 gros points représentant les éléments de l’ensemble M. L’ensemble F des frais de production comprends 20 gros points de moins que l’ensemble M. Représente l’ensemble F comme sous-ensemble de l’ensemble M et donne la réponse a la question suivante : quel est le cardinal B des bénéfices (a dessiner en rouge) ?

 

ENSEIGNEMENT RÉNOVÉ EN 1981 :

Un agriculteur vend un sac de pommes de terre pour 100 francs. Les frais de production s’élèvent à 80 francs et le bénéfice à 20 francs. Devoir : souligne les mots « pommes de terre » et discutes-en avec ton voisin.

 

ENSEIGNEMENT REFORMÉ EN 1982 :

Un peizan kapitalist privilegie sanrichi injustement de 20 francs sur un sac de patat. analiz le tekst et recherche le fote de contenu, de gramere, d’ortografe et de ponctuassion et ensuite di ce que tu pense de cet maniere de s’enrichir.

 

ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR EN 1995 :

Un producteur de l’espace câble consulte en conversationnel une data-bank qui display le cev-rate de la patate. Il loade son progiciel de computation fiable et détermine le cash-flow sur écran bitmap. Dessine avec ta souris le contour intégré 30 du sac de pommes de terre. Puis loggue toi au network par le 3615 code BP (Blue Potatoe) et suis les indications du menu.

 

ENSEIGNEMENT ADAPTÉ À L’AN 2012 :

Qu’est-ce qu’un paysan ?

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pugwash 14/10/2012 12:18


« Employons, employons, et 6 fois n’est pas assez… »


 


Que nous dit le Larousse, dans sa version électronique parce qu’il ne nous a pas été généreusement offert :


 



Exaction       nom
féminin du Latin : exactio et, de exigere : faire payer.


                                               
Action d'exiger ce qui n'est pas dû


                                               
ou plus qu'il n'est dû.


Exactions     nom féminin pluriel


                                               
Actes de violence, sévices commis à l'égard d'une population.



 


Encore trop compliqué, trop difficile ?


 


Pourtant ce sont les mots pour des maux passants par ici et
par là.


 


Un pluriel pour des actes singuliers ?


 


Un effort, que diable…


Déjà d’honnêteté.


 


Sinon pourquoi envoyer un S.O.S. ?


 


Bref bref bref (silence) long long long (silence) bref bref bref


 


La jouissance à jouer au manipulateur ?


Au sens propre vous figurez-vous…


 


Et pourquoi vouloir faire des périphrases quand les mots justes existent et expriment ce qui doit être dit ?


 


C’est le pluriel, l’emploi de ce « S » symbole
de cumulitude qui vous effraie ?


 


Comme d’aucun(e)s ?


 


C’est le fait que des personnes osent interroger qui vous effraie ?


 


Comme d’aucun(e) ?


 


C’est la réclamation du dû en réparation qui pourrait être réclamé qui vous inquiète ?


 


Comme d’aucun(e)s ?


 


C’est la ténacité malgré l’adversité qui vous fait bondir ?


 


Comme d’aucun(e)s ?


 

Mathilde 13/10/2012 15:09


Rien de tout ce que tu écris n'est absurde, tu es brillant comme à ton habitude.


Cependant, ayant vécu dans le milieu quelques petites années certes je ne sais pas tout, ni la solution miracle, juste un point de vue qui serait mal jugé, et au verdict non constructif. 


Merci à toi pour ce blog.

Sisyphe 13/10/2012 18:51



 






SOS vérité BEUVRY 12/10/2012 21:37

OK vous marquez un point mais qu'est-ce que vous dites de ceux qui racontent n'importe quoi pour faire de la politique et qui utilisent des mots démesurés comme le mot : exactions ?

Sisyphe 13/10/2012 13:45



Le but n'est pas de "marquer un point" mais d'exprimer un point de vue.


Le mot "exactions" est un mot très fort ! Démesuré ? Tout dépend de quoi vous parlez ?


Je ne sais pas quel politicien ou quel journaliste l'a utilisé, mais je constate comme vous que l'éxagération permet souvent à ceux dont l'argumentaire n'est pas très affuté de faire parler d'eux
(et ce quel que soit le parti politique).


Il faut peut-être rappeler la définition des mots à ceux qui les utilisent ?


Je vais demander à Maitre Capello de vous répondre


 


 



//





Mathilde 12/10/2012 19:47


La question posée aurait dû être : "pourquoi et pour qui ont-ils baissé le niveau...?"

Sisyphe 13/10/2012 13:46



Oui, mais ce n'est pas une question absurde, bien a contraire



DANIEL 12/10/2012 15:50


Très belle démonstration de ces absurdités !

Mathilde 12/10/2012 15:05


Les enseignants sont là pour instruire uniquement; non pour éduquer les enfants et leurs parents, fliquer outrancièrement, éradiquer la terreur, et autre.


Et oui...l'insécurité et états d'âmes suicidaires des sujets sérieux et studieux au sein des établissements scolaires...empirent...c'est le top méga bordel...


Que faire...? Vous avez des solutions, sans que nul ne trouve à redire...?