Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

 

non à la réforme des rythmes scolaires à Beuvry

 

facture d’eau à Beuvry

 

piscine beuvry

 

beuvry 62660 opposition se réveille

secret story beuvry.jpg

 

 

19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 21:27

 

Je suis parti en déplacement professionnel pour 2 jours (merci patron !) et suis rentré dans le nooord avec un temps orageux.
Par contre, hier soir la météo n’était pas à passer son temps devant la télévision de l’hôtel, je n'ai pas d'Ipad ou autre machin de ce genre, alors j’en ai profité pour prendre un repas léger (quoi que...) en terrasse et je me suis attardé un peu à regarder les passants passer.

 

Et voilà qu’un barbu, genre « prof de philo », engage la conversation.
A la seconde consommation, on en est arrivé à deviser sur la méchanceté des Hommes (avec un grand H, c'est-à-dire les hommes et les femmes aussi…)
Il me dit que les mauvaises langues devraient passer le test des 3 passoires avant de parler (ou d’écrire).


Je précise que le « prof de philo » en question n’est en réalité pas prof de philo, et même pas enseignant. C’est un cadre qui était aussi en déplacement et qui suivait une formation de 2 jours sur « les risques psycho-sociaux en entreprise » Ça décoiffe son truc ..... !

Il (je ne donnerai pas son prénom, ça n’ajoute rien de plus à ce récit, l’important n’est pas qui il est, mais ce qu’il a dit) n’est pas prof de philo, mais quand même, il devait en connaitre un rayon sur la puisqu’il m’a parlé des 3 passoires de Socrate.

 

Ce soir, je suis donc allé rechercher le texte des 3 passoires de Socrate sur internet :

 

 

Quelqu'un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit : « Sais-tu ce que je viens d'apprendre sur ton ami ? »

 

« Un instant, répondit Socrate. Avant que tu ne me racontes tout cela, j'aimerais te faire passer un test rapide. Ce que tu as à me dire, l'as-tu fait passer par les trois passoires ? »

 

« Les trois passoires ? Que veux-tu dire ? »

 

« Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, reprit Socrate, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l'on aimerait dire. C'est ce que j'appelle le test des trois passoires. La première passoire est celle de la VÉRITÉ. As-tu vérifié si ce que tu veux me raconter est VRAI ? »

 

« Non, pas vraiment, je n'ai pas vu la chose moi-même, je l'ai seulement entendu dire. »

 

« Très bien ! Tu ne sais donc pas si c'est la vérité. Voyons maintenant, essayons de filtrer autrement, en utilisant une deuxième passoire, celle de la BONTÉ. Ce que tu veux m'apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de BIEN ? »

 

« Ah non ! Au contraire. »

 

« Donc, continue Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n'es pas sûr qu'elles soient vraies. Ce n'est pas très prometteur ! Mais tu peux encore passer le test, car il reste une passoire : celle de l'UTILITÉ. Est-il UTILE que tu m'apprennes ce que mon ami aurait fait ? »

 

« Non, pas vraiment, je ne crois pas que ce soit utile. »

 

« Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n'est ni VRAI, ni BIEN, ni UTILE, pourquoi vouloir me le dire ? Je ne veux rien savoir. De ton côté, tu ferais mieux d'oublier tout cela. »

 

 

 

 

Que de conflits inutiles, de paroles nuisibles et d’énergie gaspillée de manière absurde, pourrait-on éviter en écoutant la sagesse de Socrate…

 

Merci « M’sieur le prof de philo », et je ne doute pas un seul instant que tu mettras à profit ta formation, car tu as déjà la sagesse nécessaire !

 

test-des-3-passoires-Socrate.jpg

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xavier 21/06/2013 10:57


Très bonne vision des choses !

yOUm 20/06/2013 10:55


il n'y a pas que le prof de pjilo qui décoiffe , ton blog aussi ! c'est toujours un plaisir de venir te lire