Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 20:00

 

- Papy, mes profs utilisent des mots compliqués pour nous.

- C'est absurde...

- Dis papy qu’est-ce que ça veut dire décimer ?

 

définition décimer politique

Décimer

Du latin decimo, lui-même dérivé de decem (= dix).

Supprimer ; détruire ; faire périr un grand nombre d'individus, d'animaux...

 

Le sens d’origine est :

« Mettre à mort un soldat ou une personne sur dix, tiré au sort, comme punition. »


 

Mais ce verbe a pris un sens plus large, et en particulier, de manière un peu abusive, indique plutôt que la majorité a disparu et non pas les 10% du sens original.

Il signifie alors « massacrer » ou « tuer » voire même « exterminer ».

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Décimer...


 


Avec Beuvry (62660), il faut avoir des doutes.


 


Premièrement.


 


Le décime, c’est le dixième. Et sans qu’il soit question d’éplucher l’€uro symbolique en dix, on en trouve pas forcément dix pour le faire.


Remarquez pour ce qui est encore plus insignifiant, vous avez le millième : le millime. Qui est vraiment minime.


 


Ou encore le millionième : le micron. Et si micro on doit aborder…


 


« Au dixième top, chef, il sera toujours l’heure de s’en occuper ! » comme disait l’autre. Ou plutôt, les autres.


 


Quoi de plus naturel quand on apparaît providentiellement ?


 


Pourtant on n’a pas dû aller jusqu’au dixième…


 


A moins que le choix n’ait été fait à la décime, mâle assurance que voici !


 


Parce des six mâles, décimés que les voilà.


 


- - - - - - - - - - - - - - -


 


Ensuite, parce qu’en deuxième.


Et aussi en fin, et c’est tout le sel de l’affaire, ah ces fins…


Simplement parce qu’il faut bien trouver un moyen d’y arriver.


Déjà pour se rassasier…


 


Décime ? C’est aussi couper la tête de un à quatre arbres ou plus, histoire depuis une branche basse de se retrouver au sommet… Surtout quand on a envie de paraître aux faîtes !


 


Au fait, on n’a entendu à aucune fête où notre faîte a atteint des sommets aborder un fait pourtant bel et bien fait : la disparition soudaine et orchestrée de banderolles d’alerte…


 


Dire qu’on avait juré faire du bruit si on voyait approcher la moindre 


Et pas un bruit de feuille, ni dessus ni dessous. 


Pourtant on connaît le recto-verso…


A moins que là on ne craigne de se prendre une veste ?


Et par manque de courage, au jugement final, finir décimé ?
Répondre