Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 19:49

 

Il faut sauver la poésie !

A Beuvry, on aime la poésie !!!

Et les fables alors ???

Choisissons totalement au hasard une fable de Jean de LA FONTAINE :

 

Le Coche et la Mouche

 

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,

Et de tous les côtés au Soleil exposé,

Six forts chevaux tiraient un Coche.

Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.

L'attelage suait, soufflait, était rendu.

Une Mouche survient, et des chevaux s'approche ;

Prétend les animer par son bourdonnement ;

Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment

Qu'elle fait aller la machine,

S'assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;

Aussitôt que le char chemine,

Et qu'elle voit les gens marcher,

Elle s'en attribue uniquement la gloire ;

Va, vient, fait l'empressée ; il semble que ce soit

Un Sergent de bataille allant en chaque endroit

Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.

La Mouche en ce commun besoin

Se plaint qu'elle agit seule, et qu'elle a tout le soin ;

Qu'aucun n'aide aux chevaux à se tirer d'affaire.

Le Moine disait son Bréviaire ;

Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;

C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait !

Dame Mouche s'en va chanter à leurs oreilles,

Et fait cent sottises pareilles.

Après bien du travail le Coche arrive au haut.

Respirons maintenant, dit la Mouche aussitôt :

J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.

Ça, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.

Ainsi certaines gens, faisant les empressés,

S'introduisent dans les affaires :

Ils font partout les nécessaires,

Et, partout importuns, devraient être chassés.

 

Le Coche et la Mouche - politique opposition beuvry 62660

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
<br /> très bon texte pour montrer la bêtise de la mouche mais elle a remis ça ! rebelote !<br />
Répondre
D
<br /> Les fables de La Fontaine sont toujours pleines d'enseignement. Je m'en suis souvent servit pour expliquer les choses aux enfants et petits enfants.<br />
Répondre
D
<br /> oui je sais dans la culture<br /> <br /> <br /> il y a CUL et TURE donc on a parfois le bout qui sent<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> ...et qui tiédisse non qu'il refroidisse...lol, ça coule de sens !! Non à Bellenville...euh bon...bonne route à tous !!<br />
Répondre
D
<br /> @ catherine<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> il est vrai que j'ai dérapé car j'observe les plans de sauvetage poétique avec les finances des contribuables  qui devrait révolter plus d'un .<br /> <br /> <br /> Alors quand je lis poésie à Beuvry j'ai le sang qui bout.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Sur le sujet<br /> <br /> <br /> Beaucoup sont en quête pour les prochaines municipales sans avoir réellement bouger pour les habitants.<br /> <br /> <br /> Si ils ont bouger c'est pour ostraciser ceux qui ont retrousser leurs manches par diverses formes.<br /> <br /> <br /> aux prochaines élections nous lirons ( pour ma part ) des paroles absurdes .<br /> <br /> <br /> j'ai l'espoir que les habitants n'auront pas la mémoire courte.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Le sang qui bout à Bellenville...<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> Article très pertinent, pas du tout absurde et leçon de morale qui n'a pas l'air d'être prise totalement "au hasard".<br />
Répondre
C
à monsieur DEREGNAUCOURT je crois que le sujet de l'article c'est pas les problèmes de la maison de la poésie même si vous avez raison en que ça s'agite pour la sauver au lieu de sauver l'économie<br /> . moi je pense que le sujet de la mouche du coche c'est ceux qui s'agitent dans l'opposition pour faire croire que les choses vont avancer grace à eux alors que pendant des années on ne les a<br /> presque jamais entendu.
Répondre
D
J'ai remarqué aussi que ça s'agite fortement pour sauver la poésie qui n'interesse qu'un nombre très limite de personne souvent d'un même groupement politique. PAr contre pour sauver les usines ,<br /> entreprises locales coeur économique du secteur pour payer des impôts , faire bâtir un bien immobilier, bref être autonome . Il n'y a pas autant de reactions de la part de l'oligarchie locale mis à<br /> part de faire batir des Comemrces pour que les misérables y depense leurs économie en article d'importations venant du bout du monde manufacturés dans des conditions ouvrières discutables.
Répondre
P
<br /> Ceux qui pratique ce genre de choses pour se faire mousser n'arrivent qu'à se convaincre eux mêmes, les autres ne sont pas dupes. Bon choix (au hasard???)<br />
Répondre