Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 08:05

 

 

Bon spectacle sons et lumières !

 

voeux de la municipalité beuvry 2012

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pugwash 21/01/2012 15:52


Une nouvelle espèce de rainette à Beuvry ?


 


C’est ce que l’on pourrait croire en voyant les cigales capter les signaux émis par des antennes qu’on a fait reluire pour l’occasion.


 


Pourtant à plus de 9000 à 10000 de toute campagne, une belle en ville nous est apparue ce soir.


 


Après un concert de coassements pour tenter de se faire aussi imposante qu’un bœuf prétendu de belle taille. Ce qui est comme tout relatif comme chacun(e) le
sait ou au moins le croit… Et ce ne sont pas les corbeaux posés sur les fils qui courent en tous sens qui le contrediront. Oh que non !


 


Dans cette maison, encore une fois toute une poésie de bulles moussantes suivies de battements ordonnés de pattes. Le tout dans une cadence qu’on croirait sortie
d’un ballet démocratique, populaire et avancé.


 


Où l’on mélange les couleurs pour faire passer la feuille de nénuphar qui peine à flotter à la surface des vagues pour un pétale de rose.


 


Il est vrai que notre produit local a déjà bien laissé ses marques avec ses pattes munies de ventouses qui lui permettent de grimper partout pour s’y agripper et
s’y maintenir avec conviction. Un cumul de verbes pour exprimer un engagement et une nage en eaux troubles.


 


Les postes d’observation permettant de repérer un prochain repas arrivant avec un moindre effort étant souvent les plus élevés.


 


Avec tous les travaux poursuivis dans Beuvry, l’environnement ne sera jamais aussi vert qu’espéré.


 


Gageons cependant que pour la prochaine saison des amours, celle qui y est éclose nous offrira une promesse qui embaumera l’air dans toute la région.


Espérons qu’elle n’imitera pas l’araignée qui elle embaume ses proies pour festoyer un peu plus tard sur leurs restes.


 


Beuvry ?


Toute une campagne poétique.