Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:46

 

Suite à l’avis avisé de Pugwash dans un style dont lui seul a le secret (vous pouvez toujours essayer de lui filer 5€, il ne lâchera rien !), suite à ce commentaire donc, penchons nous sur l’expression « découvrir le pot aux roses ».

 

 

Attention à ne pas confondre avec le pote aux roses ; ce serait absurde !

PS rose harlem jean phillipe désir 

 

Quoi que… l’arrivée à la tête du parti par une « non-élection » de ce pote aux roses est déjà un secret en soit. Mais nous aurons bien le temps d’y revenir......

 

 

Attention à ne pas confondre non plus avec le poteau rose ; ce serait aussi absurde....

découvrir le poteau rose

 

Quoi que cela a son charme....

Et la panthère rose est peut-être passée par là ?

 

Et qui sait si avec des poteaux roses cela pourrait même donner envie à certains de courir à nouveau sur les trottoirs de Beuvry et venir nous rapporter quelques brèves de trottoirs ?

 

 

Pote aux roses, poteau rose...... 

Rien de tout cela !!!

Pugwash nous parle bien du « pot aux roses ».

Pour le sens, pas besoin de s’appeler « Maitre Cappello ».

Découvrir « le pot aux roses » c’est tout simplement découvrir un secret… ou une supercherie.

 

 

Par contre, il existe plusieurs explications sur les origines de cette expression, mais aucune n’a jamais vraiment été privilégiée.

 

Encore un mystère à percer ?

Essayons quand même d’en trouver trace dans nos lectures en lieu et place des heures perdues devant le petit écran.

 

Certaines personnes instruites ont supposé que le « pot aux roses » était le pot dans lequel les femmes conservaient leur fard, que les hommes auraient ensuite découvert, comprenant alors l’utilisation d’artifices. (Ha les tricheuses !)

 

D’autres pensent que l’expression « découvrir le pot aux roses » proviendrait des billets doux que les hommes déposaient sous les pots de fleurs chez les jeunes femmes, et que leur mari aurait pu découvrir. (Ho !!!)

 

Selon d’autres encore, il faudrait comprendre le verbe « découvrir » dans le sens de « dévoiler » et non « trouver ». Il s’agirait donc d’un secret qui aurait été dévoilé par une personne chargée de le garder ! (encore un bavard !)

 

 

On a aussi sous-entendu que l’expression signifiait « enlever un couvercle » ; celui d’un pot contenant de l’eau de roses, sorte de parfum très utilisé au Moyen Age, et qui s’évapore si on ne le recouvre pas. (ouai, bof...)

 

Pour les alchimistes, l’expression serait une allusion à la « rose minérale », une sorte poudre, non pas de perlimpinpin, mais une obtenue à partir de l’or et du mercure.

Ce mélange rappellerait la pierre philosophale, un trésor qui n’est toujours pas dévoilé… (et pourquoi pas ?)

 

 

 

Ce qui est sûr, c’est que la rose est depuis bien longtemps symbole de secret !

 

Pensez donc, la rose (ou la fleur de façon plus générale) est souvent symbole de virginité, et la légende veut que Cupidon ait donné une rose à Harpocrates, le dieu du silence, pour qu’en échange il taise à jamais les amours de Vénus.

 

Les historiens doivent savoir qu’au XVIe siècle on gravait des roses sur les confessionnaux et on en sculptait dans les salles de banquets, ce qui devait rappeler aux convives que les confidences qui se feraient durant les repas n’étaient pas à divulguer....

Ce qui n’est pas sans faire penser aux agapes qui suivent la suit la « tenue » des « frères » dans le « temple » ???

 

  http://www.photomatisme.fr/wp-content/uploads/2010/08/rue_du_pot_aux_roses.jpg

 

Une autre chose est sûre, il ne faut pas confondre le « pot aux roses » avec un simple vase… de Soissons ou d’ailleurs, d’ailleurs !

Et encore moins avec LA VASE (ce qui serait complètement absurde… quoi qu’à Beuvry la vase est aussi une question de secret bien gardé)...

 

C'est peut-être une chute absurde... mais chut !

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
bonsoir je suis un ancien beuvrygeois qui regarde ce qui se passe sur internet à propos de BEUVRY . Je trouve qu'il y a encore un réseau de résistence très intéressant alors que lorsque j'ai fuit<br /> tout cela l'opposition avait déjà capitulé . Ce blog est vraiment très amusant !
Répondre
S
<br /> <br /> Fuire ?<br /> <br /> <br /> Mais pourquoi fuire ?<br /> <br /> <br /> Ici à Beuvry on aime parler d'eau... mais pas de fuite !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Je trouve aussi que Pugwash a un style bien à lui. Je n' ai pas autant de facilité à écrire mais je vous  félicite simplement pour votre blog et tout ce que je peux y lire<br />
Répondre
P
<br /> Cher ami, camarade, copain, pote…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Choisissez la formule qui vous semblerait normale et nous ferons selon votre désir.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Billevesée à laquelle tout simplement nous ne toucherons pas.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ensuite, restons dans les pluriels. Restons donc un peu (beaucoup) gauches…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Tout finirait alors par une découverte de pots aux roses ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Pots que nous laisserons donc encore s’il n’y a pas de changement, avec un « s » même s’ils sont programmés pour être communs.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Communs ? Attribut signifiant faisant parti(e) d’une union. Mais signifiant aussi quelque chose n’ayant rien de remarquable.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> D’ailleurs, chacun sait que former une union n’a rien de remarquable.<br /> <br /> <br /> Le tout étant que pour durer, mieux vaut lui apporter de solides fondations, d’avoir l’envie d’une existence harmonieuse, équilibrée, sincère, etc.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Pluriels donc : potes aux roses ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais dans le cas que vous citez, c’est un cas singulier, arrivé d’une manière très singulière que nous ne pourrons dire primaire. Le jet fut rpide, peut-être par<br /> crainte d’un rejet qui aurait compliqué le cours normal des choses ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Pour cette tournure singulière, il faudrait dire : Pote à rose.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Quoique le « pote arrose » serait plus judicieux.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais quand on arrose, encore faut-il savoir de quelle façon :<br /> <br /> <br />                -  cela va d’un jet à la Kärcher décapant voire dérouillant nécessitant<br /> de se donner les moyens d’aboutir,<br /> <br /> <br />                -  en passant maintenant au jet diffus élaboré pour créer un brouillard<br /> plus ou moins dense, etc.<br /> <br /> <br />                -  pour finir par un goutte à goutte très sélectif sur quelques<br /> greffons sélectionnés obtenus au bout d’au moins quatre années.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais nous verrons la suite plus tard, car maintenant c’est l’heure du souper.<br /> <br /> <br /> Et quand il est question de se mettre à table, il faut rappeler que la soupe électorale commence s’éclaircit jusqu’à prendre des allures de bouillon où l’on voit<br /> à chaque coup de cuillère à pot remuer les vermicelles…<br />
Répondre
S
<br /> <br /> Vos commentaires sont toujours un régal !<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Ce blog est divin, oui, chut, c'est promis, muette comme une tombe.<br /> <br /> <br /> Cupidon...? Où es-tu...? Ouh ouh ? J'ai ta flèche, viens mon petit, n'est pas peur !!<br /> <br /> <br /> Les secrets bien enfouis pour qui veut croire...mais moi j'ai besoin de certitudes !! lol<br />
Répondre