Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avertissements

 

Ce blog est une arme de dérision massive.

Toute ressemblance à des situations ou personnages existants ou ayant existé est totalement… à vous de voir.

Aucun ordinateur n’a été maltraité pour la réalisation de ce blog.

gif animé ordinateur

 

 

compteur

Chercher Sur Le Blog De L'absurde

 

non à la réforme des rythmes scolaires à Beuvry

 

facture d’eau à Beuvry

 

piscine beuvry

 

beuvry 62660 opposition se réveille

secret story beuvry.jpg

 

 

20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 08:00

 

Alors que certains abusent du terme « dictature » on peut se poser la question : la démocratie est-elle encore la règle en France ?

Un candidat, Nicolas Dupont Aignan, a dénoncé samedi la scandaleuse décision de TF1 d’organiser un débat avec uniquement 5 candidats sur 11 à l’élection présidentielle.

Faut-il tout mettre sur le dos de la chaine de télévision ?

Ceux qui lisent ce blog ne pourront pas dire que je soutienne les grands médias, mais pour une fois il faut accorder à TF1 qu’elle n’a fait que respecter la règle imposée par le CSA, le conseil d’état et le gouvernement.

 

Les socialistes ont décidé il y a plus d’un an de museler Nicolas Dupont Aignan et les autres candidats qui ne font pas parti du système politico-médiatico-financier dominant.

Le Conseil constitutionnel avait cependant estimé en 2012 que le principe d’égalité devait rester la règle, dès lors que la liste des candidats est publiée.

Malgré l’opposition du Sénat, le 5 avril 2016, l’Assemblée Nationale a donc définitivement adopté à la majorité le texte modifiant plusieurs domaines des règles applicables à l'élection présidentielle (parrainages, aux opérations de vote, aux règles applicables aux Français de l'étranger, et remplacement de la règle d'égalité des temps de parole par un « principe d'équité »).

Conformément au souhait du président du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux, les nouvelles règles seront donc applicables dès le scrutin de 2017.

 

Je vous invite à lire les articles anciens prouvent que c’est bien le pouvoir socialiste avec la complicité de l’UMP de l’époque qui a voulu bâillonner les « petits » candidats :

 

Temps de parole équité plutôt qu’égalité : prime aux partis en place

Temps de parole : voilà ce qui va changer pour la prochaine élection présidentielle

Temps de parole : vers une présidentielle plus inégalitaire ?

Source : lemonde.fr

 

Je me demande quand même… comment les millions de personnes qui se sont défoulées sur Facebook depuis samedi soir ont pu passer à côté de ces informations disponibles depuis un an ???

Mais derrière cette manipulation peu démocratique se cache un sujet encore plus grave :

Comment a été calculé le temps de parole du candidat de la finance et des médias E. Macron ?

Il n’a jamais été candidat. Il n’a aucun parti politique réel. Il ne devrait donc pas avoir plus de temps de parole que les 6 exclus du débat de ce soir.

Ou alors,…. n’est-il pas tout simplement le successeur réel de François Hollande ?

Dans ce cas, comment Benoit Hamon peut-il avoir un temps de parole supérieur à celui des 6 candidats exclus ?

 

 

Alors que plus d’un Français sur deux ne sait toujours pas pour qui voter, ce débat tronqué s’écarte dangereusement des règles démocratiques.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

OLIVIER 22/03/2017 19:20

E. MACRON est un imposteur qui veut se faire passer pour le sauveur , l'homme du renouveau , il est en fait le successeur de F. HOLLANDE ! Il a été son ministre mais aussi son conseiller de l'ombre pendant 2 ans. cette magouille pour empêcher les candidat vraiment du renouveau de se faire entendre fait sans doute parti des fameux conseils qu 'il a donné au président !

D. BONEL 20/03/2017 22:13

Hollande a tout programmé y compris la candidature de son poulain MACRON . Il n'est pas si idiot que cela , il est aussi diabolique que MITTERRAND ! MITTERRAND avait permis au FN d'avoir des députés pour empêcher la droite d'en avoir trop en 86 !!! Même les militants socialistes n'avaient pas compris à l'époque.

Yves L. 20/03/2017 21:08

Excellente démonstration ! Il n'empêche que TF1 n'était pas obligé d'obéir au dictat socialiste !